C4 1.6 HDI 110

C4 1.6 HDI 110

Soumis par Anonyme le jeu 21/04/2005 - 03:00
Le marché des « moyennes inférieures » représente le deuxième plus gros marché sur l’île après celui des petites voitures. Normal donc que la dernière née de Citroën doit convaincre et faire encore mieux que la Xsara. Pour contrer les nombreuses attaques de la concurrence, la C4 s’arme d’un style novateur (en coupé et berline 5 portes), de motorisations et de prestations de confort et de comportement haut de gamme. Essai du second moteur Diesel HDI de  la gamme développant 110 cv.
 
 
Sur le plan du style, la C4 n’a aucun complexe face à une sobre 307 ou une très discutée Mégane. Elle s’intercale entre elles avec une certaine sobriété. Reprenant les lignes globales des dernières réalisations de la marque, elles allient courbes et traits tirés et évitent par conséquent de lui donner une ligne fade. Citroën semble avoir enfin trouver sa voie stylistique. Désormais il suffit  simplement de voir le profil ou les optiques avant pour identifier une Citroën. Bref, la voiture affiche une personnalité plus forte que la Xsara, bien campée sur ses jantes en 16 pouces.

Un habitacle traité à la façon d’un monospace.

A l’intérieur, la C4 semble avoir tirer son inspiration stylistique dans les monospaces. Le tableau de bord et le pare brise très en avant apportent un sentiment d’espace confirmé par une belle largeur aux coudes. Pour sa nouvelle berline, le constructeur du quai de Javel a choisi une instrumentation au centre du tableau de bord, comme le Picasso et va plus loin en offrant un parfumeur d’ambiance. Fini le sapin pendu au rétroviseur ! La finition est bonne, les plastiques choisis offrent un toucher soyeux, mais l’ambiance globale reste peut-être un peu trop sombre. Quelques couleurs-ci et là auraient été bienvenues.
Vaste, la C4 peut accueillir 5 personnes confortablement. L’espace aux genoux et à la tête est excellent que l’on se situe à l’avant ou à l’arrière. La banquette fractionnable 1/3 2/3 permet également quelques déménagements improvisés. Si le moteur est bien insonorisé (il est quasiment inaudible au ralenti), le bilan est assez décevant concernant les bruits de roulement. Sur les routes en mauvais état, les suspensions se montrent bruyantes et viennent troubler le confort auditif.
Le conducteur trouvera aisément une excellente position de conduite, le volant réglable dans les 2 plans permet une conduite jambes tendues et bras suffisamment fléchis. Les longs trajets, embouteillés ou non, se feront sans fatigue. Regrettons un maintien latéral trop juste lorsque que l’on donne un peu plus de rythme à sa conduite. Originalité Citroën, le volant est à moyeu fixe ce qui permet à l’airbag, en cas de choc, de se déployer de manière optimum et offrir la meilleure sécurité.
 
 
 
Un bel agrément de conduite.
Sur la route, le nouveau 1.6 Hdi, développé en partenariat par PSA/Ford est une vraie réussite. Dotée d’une rampe commune de seconde génération, ce système permet des injections à la fois plus rapides et précises garantissant une consommation plus maîtrisée et des émissions polluantes en baisse. Fort de 110 cv, d’une culasse à 16 soupapes, d’un turbo à géométrie variable et d’un overboost, ce moteur a du caractère. Disponible dès 1 750 tr/mn, il procure un réel agrément, les reprises sont vigoureuses et ce bloc ne rechigne pas à prendre des tours. Avec un tel bloc, la C4 ne donne jamais l’impression de manquer de resssouces. Belle surprise, la consommation est réellement maitrisée puisque notre parcours dominical s’est soldé par une consommation moyenne de 5,8 l/100 km. Que de progrès par rapport à l’ancien 2.0 l de même puissance.
En matière de tenue de route, la C4 est moins vive que la Xsara, mais offre en contrepartie une plus grande stabilité et une meilleure précision. La trajectoire que vous dessinez au volant est fidèlement suivie par les liaisons au sol quelque soit l’état du revêtement. Bref, c’est du Citroën, c’est bien fait et ne mérite pas la critique.

En revanche côté budget, la C4 s’affiche à un tarif plutôt élevé. L’équipement est correct mais pour les 26 800 € demandés, nous aurions aimé avoir la climatisation, les feux et les essuie-glaces automatiques ou encore des jantes en alliage.

Avec la C4, Citroën a conçu une auto très homogène. Le moteur diesel Hdi 110 cv lui va comme un gant et lui procure un bel agrément. Sa ligne n’est pas pour déplaire non plus, dommage que Citroën fasse payer cher ses prestations haut de gamme.