Mazda 5 2.0 CD 143

Mazda 5 2.0 CD 143

Soumis par Anonyme le jeu 01/06/2006 - 03:00
Le Mazda 5 remplace le confidentiel Mazda Premacy, assez peu connu sur le marché réunionnais. Pour ne pas sombrer dans l’oubli, pour jouer un rôle sur ce marché très difficile, le constructeur japonais se démarque par des arguments novateurs. Ses portes coulissantes, ses 7 places et son excellente modularité sont ses principaux arguments pour séduire les familles. La tâche est difficile mais le Mazda 5 mérite qu’on y regarde de plus près.
 
 
Comme partout dans l’automobile, les nouveaux modèles remplacent les anciens en prenant systématiquement une taille au-dessus. C’est le cas du Mazda 5 qui ne mesure pas moins de 4,50 m, soit 16 cm de plus que le Corolla Verso, l’autre Japonais du marché et 1 cm de plus que le plus long de la catégorie le Grand Scénic. Ses nouvelles dimensions profitent donc logiquement aux passagers et au coffre. Posée sur un empattement on ne peut plus généreux,(2,75m)  les proportions des portes à faux en font un véhicule à la ligne équilibrée. Sobre, la mazda 5 possède une ligne plutôt dynamique et élégante juste entachée par des rails de portes coulissantes qui auraient probablement pu être mieux intégrés. Le style gagnerait en personnalité avec des vitres arrières sur teintées et une monte pneumatique plus généreuse. Mais ce n’est que du subjectif.

Facile à manipuler, les portes arrières coulissent sur 70 cm facilement et sans effort. Les parents avec des enfants en bas âge verront tout de suite la facilité de placer un siège bébé à l’arrière. En revanche, dénuées de tout système électrique, il faudra par conséquent faire attention à la manipulation en pente où la fermeture et le verrouillage des portes peut se montrer délicate si elles sont manipulées par des enfants. Ses portes ont un certain poids et pourront faire mal en cas de mauvaises manipulations. Prudence donc.
Rien à dire en ce qui concerne l’accessibilité. Ni trop haute, ni trop basse, on glisse aisément à l’intérieur de ce vaste habitacle. La modularité a été soignée. Mazda propose une configuration de sièges 6+1 avec un troisième rang complètement escamotable dans le coffre.
 
 

Mais mieux vaut compter sur une configuration 2+2+2 places car le strapontin du milieu qui peut également se transformer en accoudoir avec espaces de rangements en un tour de main se montre vraiment inconfortable tant l’assise est dure, surélevée, étroite et sans maintien. Cependant, sécurisée quand même comme l’atteste la présence d’une ceinture de sécurité à 3 points d’ancrages. Accessible en rabattant la banquette du second rang, les 2 sièges du fond laissent suffisamment de place pour les jambes. Au second rang, les dossiers sont réglables en inclinaison ce qui permet une fatigue moindre sur longs trajets et permettent d’autant plus de mieux profiter du lecteur DVD avec écran escamotable au plafond. Ce dernier est un véritable plus lorsque l’on voyage avec des enfants. Le confort à bord est mis en exergue par un niveau sonore très contenu et une bonne filtration des aspérités de la route.
Le coffre en 5 places délivre 426 l, 1566 litres avec la banquette du second rang rabattu mais est ramené à presque rien avec 6 ou 7 personnes à bord. Il faudra donc choisir.
 


Au volant, le conducteur jouit d’une position de conduite irréprochable. Le siège et le volant sont réglables sur les 2 plans tandis que le levier de vitesses sur élevé tombe naturellement en main. A ce poste on peut également profiter de la conduite de ce monospace. Voulue confortable la Mazda 5 est bien servie par un moteur Turbo diesel de 143 Ch équipé de série d’un filtre à particules. Couplé à une boite 6 vitesses malheuresement assez accrocheuse, ce moteur se distingue par sa belle disponibilité à bas régimes. Les reprises offertes sont intéressantes et permettent une conduite coulée bien en rapport avec la philosophie de l’engin. Confortable et filtrant très correctement les inégalités de revêtement, la mazda 5 n’aime pas vraiment être brusquée. Sécurisante et stable, elle possède un caractère assez pataud qui n’incite pas à la conduite dynamique. Elle préfère de loin les 4 voies et le littoral pour profiter des paysages et de la douceur de vivre.
 


Côté équipement, rien ne manque. Avec cette motorisation diesel de 140 Ch, l’offre est généreuse. Climatisation automatique, lecteur dvd, rails de toit, système d’entrée main libre Key-Smart, filtre à particules  et tous les éléments de sécurité que sont les airbags, l’abs, le contrôle de trajectoire DSC ou encore l’aide au freinage d’urgence. Les autres niveaux de finition sont aussi complets mais n’offrent pas la carte d’accès main libre et le lecteur dvd.

Disponible dès 25 800 € en essence (147 Ch) et 28 500 € en diesel (110 Ch) , la mazda 5 affiche des tarifs proche de ceux de la concurrence. La grande différence se jouera sur les nuances d’équipements, l’avantage des portes coulissantes par rapport aux portes classiques et son positionnement volontairement orienté vers le confort.