MERCEDES CLA : BABY CLS

MERCEDES CLA : BABY CLS
par
Anonyme

La CLA est la première déclinaison de la Classe A. Une inédite version coupé 4 portes au look rappelant la prestigieuse CLS. Il n’en fallait pas plus pour me donner l’envie d’en prendre le volant.

Essai Mercedes CLA : Baby CLS
source : http://www.autopassion.me



Image

EXTERIEUR

Mercedes l’avait annoncé, il n’y aurait pas de version 3 portes de la Classe A avant le premier facelift, mais ils nous concocteraient une version 4 portes. A l’époque je me disais mais à quoi bon ! Une voiture de la taille d’une compacte en 4 portes ça sert à quoi ? Si le client d’une compacte veut une berline tricorps 4 portes il passe à la gamme au dessus, une Classe C, une Audi A4 ou encore une BMW Série 3. Alors l’arrivée de la CLA m’a surpris, agréablement surpris. Plutôt que de faire une auto classique, le constructeur Premium allemand a choisi avant tout de lui donner un look, un vrai. La parenté avec la CLS n’est pas pas à démontrer. J’adore la silhouette à partir du pied milieu. Une découpe fluide, limpide mais néanmoins nerveuse. Les flancs ont été travaillés, les hanches légèrement plus larges mais la fuite de cette ligne vers l’arrière finit par l’alléger et la rendre séduisante. La face avant est quasi inchangée mais là aussi c’est dans le détail qu’elle fait la différence. Les optiques avant sont retravaillés pour lui offrir un peu plus d’agressivité et un regard plus profond. Des 3/4 avant la CLA fait penser, dans cette version AMG, a une auto directement sortie d’un anneau de NASCAR sans perdre une once d’élégance. Bref, la Classe ! 

Image

INTERIEUR

A l’intérieur, économie d’échelles oblige aucune surprise. La CLA est en tout point identique à la Classe A. Du moins à l’avant, où je retrouve avec bonheur la planche de bord aussi stylée qu’ergonomique et à la finition quasi irréprochable. A l’arrière, le constat est un peu différent. Il y a un peu moins de place pour les jambes des passagers arrières et la garde au toit est aussi un peu moins bonne. Bien plus que ces détails pour le moins subjectif, j’apprécie davantage la position de conduite, simplement irréprochable et surtout l’ergonomie du levier de boite de vitesses. Un petit commodo positionné derrière le volant, un peu comme dans les américaines des années 70-80. C’est original mais surtout hyper pratique, même si cela demande une certaine accoutumance, grâce à la libération de l’espace sur la console se trouve un coffre de rangement assez grand pour pouvoir y caser facilement 2 téléphones portable. Assis à l’avant, le seul défaut que je trouve à cet habitacle agréable à vivre c’est l’écran tactile. A l’heure où les citadines s’offrent un grand écran tactile, le couple Classe A/CLA souffre d’un petit écran qui n’est pas tactile. Je le savais, je n’ai donc pas été surpris, mais à voir le nombre de traces de doigts sur l’écran j’en conclue que quelques clients ou prospects ont néanmoins voulu savoir si cet écran se commandait au doigt. Dommage. L’autre défaut, révélé par mon passager du jour, est l’absence de poignées de maintien au toit de la voiture. Impossible pour lui de se maintenir franchement si la route se met à tourner. 

Image
Image

SUR LA ROUTE

Parce qu’au moindre virage, la CLA, à l’instar de la Classe A procure un grand plaisir de conduite. Surtout dans cette définition diesel. Une version 220 CDI de 170 ch, avec un couple camionesque, le tout très bien secondé par une excellente boite de vitesses automatique à simple embrayage. 3 modes de fonctionnement possible. Normal, Sport ou mon préféré sur routes sinueuses, le mode séquentiel. Ce dernier est une réussite. Mercedes a réduit le temps de latence entre l’impulsion et le passage effectif. Aussi, j’active la palette de gauche pour rétrograder et la boite de vitesses qui compte 7 rapports s'exécute sans broncher, une pichenette sur la palette de droite et le rapport supérieur s’enclenche sans temps mort. Alors j’en profite pour apprécier davantage le comportement routier. La direction d’abord. Agréable, légère en manoeuvre, elle gagne en fermeté dès que la vitesse augmente dans une constance irréprochable. Je sens tout ce qu’il se passe sous mes roues et place donc mon train avant au millimètre. Aucune perte de motricité n’est à déplorer à la réaccélération tandis qu’en courbes, la voiture est parfaitement maintenue, comme sur un rail. Hyper stable, la CLA s’avère donc hyper efficace grâce à la qualité de ses trains roulants, la disponibilité permanente de son moteur quel que soit son régime de rotation et son excellente boite de vitesses. 

La CLA garde aussi l’avantage question confort. Les sièges maintiennent bien, le niveau sonore est très contenu, les suspensions filtrent toujours correctement bien qu’une certaine fermeté se fait ressentir sur les déformations. Pour le reste, ma version d’essai recevait le toit panoramique ouvrant. Une option, pas donnée, mais qui donne un peu plus de luminosité à cet habitacle intimiste. 

Image


QUE PENSER DE LA CLA ?

Je pensais au départ qu’il y avait un non sens vis à vis de la Classe C. Au final, les deux autos ne s’adressent pas au même public. La CLA est une sorte de coupé 4 places au design audacieux. Par ailleurs techniquement elle est une traction, elle est plus petite, un peu moins confortable que la Classe C et, pour l’heure Mercedes garde une meilleure offre de motorisation à la doyenne. Parfaitement homogène, la CLA trouvera son public aisément mais, me concernant, je garde une préférence pour la Classe C. Mais cela est subjectif et n’engage que moi. 

Les plus : 
- Style réussi 
- Ensemble moteur/boite 
- Direction 
- Comportement routier plaisant 
- Confort 

Les moins : 
- Accessbilité du coffre 
- Prix 

Image

Les tarifs au 15 avril 2013, à titre indicatif 

Il existe 3 niveaux de finition disponible pour chacune des motorisations, je vous propose les tarifs de la version intermérdiaire en version diesel :

Inspiration CLA 200 CDI : 43 500 € 
Inspiration CLA 220 CDI BA7 : 49 100 € 

Sensation CLA 200 CDI : 48 500 € 
Sensation CLA 220 CDI BA7 : 54 100 € 

Fascination CLA 200 CDI : 53 700 € 
Fascination CLA 220 CDI BA7 : 59 300 €

Laisser un commentaire