Suzuki Grand Vitara DDIS

Suzuki Grand Vitara DDIS

Soumis par Anonyme le mer 17/05/2006 - 03:00

Réputé pour ses qualités intrinsèques en hors-piste, le Vitara l’était moins concernant sa ligne. Complètement revue sa nouvelle ligne rappellera les nostalgiques du Rav 4 et sa disponibilité en 3 portes pourrait ramener la gent féminine. L’abandon des 3 portes par la concurrence permettra probablement au Grand Vitara d’avoir un rôle non négligeable sur le marché des SUV. Pari gagné ?

  

Ne tournons pas autour du pot, le nouveau grand Vitara ressemble à s’ y méprendre à l’ancien RAV 4. Globalement, il porte lui aussi sa roue de secours en sac à dos, on retrouve le pied milieu incliné vers l’avant et une ligne générale dynamique. Dans le détail, on remarquera des lignes légèrement plus tendues, des arêtes un peu plus vives et des inserts modernes comme les feux de type cristal à l’arrière. Bien entendu les dimensions de l’engin ont été revues à la hausse mais restent globalement plus raisonnable que les nouveaux ténors de la catégorie. Comptez quand même dix bons centimètres de plus que l’ancienne version en 3 portes et pas loin de 34 cm de plus pour la version 5 portes. Dans l’ensemble le Grand vitara est sympa à regarder et plus bourgeois.

Belle présentation
A l’intérieur, de nombreux progrès sont à noter. La présentation de l’habitacle est plutôt flatteuse en dépit de plastiques uniformément durs. Tout en courbe, le dessin de la planche de bord est plutôt réussi et égayé par deux inserts gris le long de la console centrale. Inserts que l’on retrouve également sur le volant. L’équipement progresse également. La climatisation automatique, le volant multifonction et un navigateur GPS font leur apparition. Pour ce dernier équipement il faudra attendre encore un peu pour profiter de cette fonction. Les passagers trouveront suffisamment de place à l’intérieur tant à l’avant qu’à l’arrière y compris dans la version 3 portes mais se sentiront probablement confiné dans cet habitacle à cause d’un pied milieu massif. Fait assez commun chez les Japonais, le banquette arrière rabattable est aussi réglable en inclinaison. Les bacs de portières peuvent recevoir une bouteille d’eau tandis que la console centrale permet sans mal de vider ses poches et de déposer ses lunettes solaires.



Assis à la place du conducteur la vision périphérique est excellente et la position de conduite confortable, mis en exergue par un des sièges offrant un bon maintien en courbe. Le volant tombe bien en main et se montre suffisamment vertical pour une conduite dynamique.

Moteur Renault
Sur la route, le Grand Vitara se comporte bien. La voiture se montre assez vive mais néanmoins sure. Le train avant se montre relativement accrocheur alors que le train arrière se montre imperturbable quelles que soient les conditions.
La grande nouveauté réside dans l’adoption d’un nouveau moteur plus puissant que le précédent (d’origine Peugeot) qui développait 109 Ch. Dorénavant le Grand Vitara s’équipe d’un moteur (toujours français) d’origine Renault. Fort de 129 Ch, il procure des performances satisfaisantes. Les accélérations sont bonnes et les reprises faciles sur 4 voies grâce au bon étagement de boîte. En revanche la commande de boîte se montre lente et accrocheuse ôtant le  plaisir de conduire. En montagne, le moteur se montre creux en deçà de 2 000 tr/mn impose de descendre un rapport, augmenter le régime de rotation et par conséquent le niveau sonore pas franchement favorable. Ce sont là les deux grands défauts du Grand Vitara.

Les qualités du grand vitara doivent se chercher un peu plus loin. Là où beaucoup d’entre nous renonce à continuer le chemin. Le grand vitara est un vrai 4x4. Un de ceux qui possède 4 vraies roues motrices en permanence, un réducteur de boîte, des roues aux 4 coins, des portes à faux réduits à la plus simple expression. Bref un baroudeur. Sur les terrains impossibles, le Grand Vitara fait des merveilles, et surprend par ses aptitudes. Ce n’est que du bonheur.



 Le Grand Vitara peut se résumer à deux grands points. Sa ligne, tout d’abord est une réussite. Pas très originale, elle reprend les traits du précédent Rav 4 et séduira à coup sûr la gent féminine à la recherche d’un petit 4x4 des villes. Le deuxième point est mis en exergue par ses qualités en terme de franchissement nettement au dessus de ses concurrents directs. Pour le reste nous aurions souhaité une boite de vitesses moins accrocheuse et un niveau sonore mieux maîtrisé.

Les tarifs rentrent dans le rang, ils s’échelonnent entre € et €